Réseau "bible et création"

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Théologie

Sont réunis ici des textes de réflexions théologiques. Voici un sommaire par auteur des articles présents dans cette rubrique :

- Jean-Marie ABT, membre de JPSC Alsace-Moselle,
L'homme est-il propriétaire ou gestionnaire de la terre ?

- Jean CALVIN
Un hymne au soleil

- Jacques GOLDBERG, Directeur du laboratoire de biosociologie, de l'Université Paris V
Responsabilité, Fraternité, Avenir

- Stéphane LAVIGNOTTE, pasteur ERF membre du réseau Bible et Création
Quelle responsabilité chrétienne dans et face à la création

- Jean-Michel MALDAME, prêtre dominicain
Ecologie et théologie de la création

- Christian MOREAU, membre du réseau Bible et Création :
Tremblement de terre et création
"Il est revenu à la vie" Luc 15,24

- Jakob WOLF,président du Département de théologie systématique de l’Université de Copenhague :
Liens entre la Bible et le bouleversement climatique

Fil des billets

lundi 9 août 2010

L’ANTI-CRÉATION EXISTE : JOB L’A RENCONTRÉE


Job raillé par sa femme. Georges de la Tour (1593-1652) Job raillé par sa femme
Georges de la Tour (1593-1652)

En ces temps de menaces écologiques planétaires, sur lesquelles tant et tant de discours sont aujourd’hui tenus, comment le livre de Job peut-il nous aider à y voir clair et à regarder la situation en face ? Cela ne saute pas immédiatement aux yeux, et pour cause. Le livre de job est en effet, essentiellement constitué de « discours ». Tous ces discours sont échangés entre Job et ses trois amis auxquels se joint ensuite un autre ami plus jeune et plus enthousiaste. Ils essaient tous de persuader Job de ses torts et de sa mauvaise conduite envers Dieu. Il y a aussi un autre discours qui apparaît à la fin du livre : c’est celui de Dieu qui, étonnamment, interroge Job au lieu de répondre à toutes ses questions existentielles.

En l’occurrence, c’est le Dieu Créateur qui est ici mis en scène.

Et curieusement, Job s’arrête de discourir, il se tait : « Par ouï-dire j’avais entendu parler de toi, mais à présent, mon œil t’a vu » nous dit-il (Job 42, 5). On pense généralement que Job ne rétorque plus rien car il est écrasé par la toute-puissance de Dieu. Mais en fait, l’auteur veut nous emmener beaucoup plus loin que cela.

Job « a vu la réalité sans voile » et Job est mystérieusement libéré de l’oppression écrasante dans laquelle il vivait et de la prison où il était enfermé.

Lire la suite...

jeudi 24 juin 2010

Un cadeau pour les églises locales !

Luc Serrano, Pasteur à Villefranche et Macon, nous a transmis cette trame pour une année d'études biblique sur le thème de la Création. A télécharger et à utiliser sans modération.... 

Lire la suite...

mardi 1 juin 2010

TERRA NOVA, TERRA INCOGNITA « Voici, je fais toute chose nouvelle » (Ap. 21,5)


Le lac de Zug -Turner William- - Le lac de Zug –(1843)
William Turner (1775-1851)


Bien curieuse cette « Révélation (Apocalypse) de Jésus-Christ » qui termine le livre de la Bible pour les chrétiens et que l’on appelle couramment « Apocalypse de Jean ».

Tout le monde sait aujourd’hui que le terme « apocalypse » source de tant de délires ne veut pas dire guerre, violence, destruction mais signifie « révélation de ce qui est caché ». Ce qui est caché reste caché à notre pleine compréhension et à notre rationalité, mais cependant cela nous est révélé : cela nous est discernable, non pas pour faire joli ou pour faire savant, mais pour attester de la messianité de Jésus-christ et du sens qu’Il donne à nos vies et à toute notre histoire humaine. Ce livre a tout d’une vigie,
qui de son mât et au terme d’un long voyage nous crie : Terre !
Et la question qui se pose à nous et que nous pose ce livre est la suivante :
"Comment accoster sur cette Nouvelle Terre ?"

Lire la suite...

mercredi 21 avril 2010

Un culte biblique sur la Création

Un culte préparé par le pasteur de Villefranche-Mâcon, Luc Serrano avec sa prédication. Luc Serrano est délégué de son Consistoire pour les questions environnementales, conformément au voeux du Synode régional de 2009.Culte_a_Macon_N_82__1_.doc

dimanche 4 avril 2010

Crise écologique et défaite spirituelle


-L'ivresse de Noé- Bellini Giovanni (1430-1516) -Musée de Besançon- -L'ivresse de Noé- Bellini Giovanni (1430-1516) -Musée de Besançon-

L’ébranlement est considérable, il est à la hauteur de la confiance que nous avons tous placée plus ou moins consciemment dans la capacité qu’auraient les dirigeants de notre monde technique à nous sortir de la crise écologique. Cette confiance est ébranlée, les scientifiques n’ont rien vu venir, et nos politiques s’avèrent incapables de réagir à la situation. Même pour limiter les dégâts occasionnés par les rejets de CO2 , aucune solution tangible n’est actuellement à l’ordre du jour. Aussi nous demandons-nous : mais sur qui pourrions-nous compter pour nous sortir de là ? Faute de l’homme providentiel ou de la découverte technique providentielle n’allons-nous pas nous tourner naturellement vers un Dieu Providence ?

L’aventure d’Adam et Eve et de Noé nous conte des évènements de crise qui doivent nous aider à comprendre la dimension spirituelle de la crise écologique actuelle et nous inciter à ne pas l’ignorer comme c’est le cas aujourd’hui.

Lire la suite...

lundi 22 février 2010

Une liberté irréductible au cœur de la création


enfant_au_bord_de_la_mer_Harrisson_Thomas_Alexander.jpg

- L'enfant au bord de la mer - Harrison Thomas Alexander

A vouloir scruter et disséquer la lettre de la Parole biblique comme le font certains aujourd’hui, on en oublie parfois quel est le mouvement de fond qui préside à la Création telle que nous la décrit la Bible.

Ce mouvement de fond, c’est la Liberté.

La Création n’est pas un ordre figé et plaqué par un dieu omniscient qui regarderait d’en haut l’homme qui, tel Sisyphe, s’évertuerait à relever à perpétuité tous les défis auxquels il est confronté !

Non, Yahvé est d’abord celui qui « libère » son peuple des griffes de Pharaon (1). « Je suis Celui qui t’a fait sortir du pays de l’esclavage » :

Voilà l’ordre de la Création : Dieu place devant nous ce qu’Il promet qu’Il sera.

Dieu annonce dès le début qu’Il sera Celui qui nous libèrera de toutes les tutelles, de toutes les astreintes, et de tous les enfermements qui nous oppressent.

Cependant, celui qui comprendrait que la liberté lui sera servie sur un plateau et qu’il n’aura plus qu’à consommer cette manne divine n’aurait rien compris à ce qu’est la liberté !

Lire la suite...

jeudi 4 février 2010

Judaïsme et Environnement

Responsabilité- Fraternité-Avenir

Sur Akadem.org, le campus numérique juif, une source précieuse d'enseignement pour tous les pauvres non parisiens, vous pouvez écouter cette conférence de Jacques Goldberg, Directeur du laboratoire de biosociologie, de l'Université Paris V et comprendre comment ces trois sens peuvent être compris dans un seul et même mot hébreu! Juste une citation de Jacques Golberg "il est inhérent à l'écologie d'avoir une dimension spirituelle"... De quoi faire réfléchir en ces temps de " d'économie verte" non?

mercredi 3 février 2010

Tremblement de terre et création : entre incrédulité et persévérance dans la foi.

Dürer mains en prières -Mains en prière, Albrecht Dürer- (1508)

Suite au tremblement de terre à Haïti, de nombreux experts scientifiques ou personnalités ont été interrogés sur les médias. Plusieurs d’entre eux ont jugé utile de dénoncer tout rapport entre cet événement et une quelconque manifestation divine : « Dieu n’a rien à voir là-dedans…. Il est absurde de parler de malédiction à Haïti…. »

Comme en écho à ces propos, ces mêmes médias nous diffusaient sans aucune pudeur les paroles d’Haïtiens cruellement touchés et qui envers et contre tout clamaient leur assurance en Dieu par des prières et par des chants.

De tout temps, confrontés à des désastres qui nous dépassent, nous exprimons l’indicible à notre façon.

Lire la suite...

lundi 25 janvier 2010

Le COE à Copenhague : Comment la théologie peut aider à sauver le monde des changements climatiques

Lors d’un séminaire public organisé le 15 décembre 2009 sur le thème "La création et la crise climatique", le Conseil Oecuménique des Eglises a interrogé Jakob Wolf, président du Département de théologie systématique de l’Université de Copenhague sur le lien entre la Bible et le bouleversement climatique que nous connaissons.

Lire la suite...

lundi 30 novembre 2009

Tous colocaterre[s] !

Voici un beau projet auquel le réseau "bible et création" à participé. Il s'agit de rédiger des fiches d'animations bibliques pour le semaine de la Bible 2009.

Comme chaque année, à cette occasion, l’Alliance Biblique Française propose un dossier offrant un éclairage biblique original sur une question de société.

Le thème retenu « Bible et écologie » est d’une actualité brûlante. Plus que jamais les questions écologiques occupent le devant de la scène. Chacun prend conscience de l’importance des enjeux : c’est l’avenir de la planète et celui de l’humanité qui semblent menacés. Des changements de mentalité et de comportement s’opèrent, tant au niveau des individus qu’au niveau des gouvernements.

Lire la suite...

lundi 20 avril 2009

« Il est revenu à la vie » Luc 15-24.

rembdt_fils_prodigue.jpg

La menace écologique planétaire est devant nous. Saurons-nous comme l’a fait le fils de la parabole « rentrer en nous-mêmes » et reconnaître que nous nous sommes trompés de chemin ?

( en pièce jointe : tableau de REMBRANDT :Le retour du fils prodigue- 1667-à la fin de la vie du peintre)

Lire la suite...

mercredi 22 octobre 2008

L'homme est-il propriétaire ou gestionnaire de la terre ?

Comment le chrétien doit-il se situer face aux inquiétudes sur le devenir de la planète ? Doit-il considérer ce qui se passe comme un phénomène parmi d'autres ou doit-il s'engager à fond dans ces questions ? Il faut reconnaître que depuis les années 1970, (la crise pétrolière et le rapport du Club de Rome "Halte à la croissance" ), on n'a pas beaucoup entendu les Églises sur ces sujets. On a même constaté que les pays de tradition catholique ont été plus lents que les pays protestants à saisir l'urgence du défi environnemental !

Lire la suite...

jeudi 25 septembre 2008

Une conférence à explorer

Saint François d'Assise est fort populaire ; parmi les images qui ont contribué à sa célébrité, il y a celle de la rencontre avec le loup de Gubbio. Le féroce animal ravageait la campagne et terrorisait les habitants du village qui n'osaient s'aventurer dans la forêt voisine. François d'Assise est allé à la rencontre du loup ; il lui a parlé et l'a exhorté au respect des humains. Le loup l'a écouté ; la sécurité et la paix sont revenues pour le village. L'image dit la fraternité entre les humains et les animaux. Il y a aussi un autre élément dans la vie de François d'Assise. Lorsque François n'est plus reçu par les hommes, il parle aux oiseaux qui l'écoutent avec attention. Cet autre épisode signifie que les oiseaux, qui symbolisent ce que la vie animale a de merveilleux, ont plus de cœur que les hommes enfermés dans le mal. Ceci montre que le monde animal est un lieu de réconfort pour les hommes blessés par la société. Si ce sont là des images de légendes, elles sont à prendre au sérieux, car elles disent quelque chose de la situation de l'homme dans la nature. Plus encore, pour les croyants, elles illustrent une tradition enracinée dans les textes bibliques qu'il convient de prendre au sérieux dans une réflexion sur l'écologie.

voir le texte de la conférence de Jean-Michel Maldamé, dominicain

vendredi 12 septembre 2008

Un "hymne au soleil" par Jean CALVIN

Institution Chrétienne , vol.I, chapitr XVI §2

Il n'y a vertu si noble ni admirable entre les créatures qu'est celle du soleil. Car outre qu'il éclaire le monde entier de sa lueur, quelle vertu est-ce de nourrir et faire pousser par sa chaleur tous animaux, d'inspirer par ses rayons fertilité à la terre, en échauffant la semence qu'on y jette?
Après, la faire verdoyer de beaux herbages qu'il fait croître, en leur donnant toujours nouvelle substance, jusqu'à ce que le blé et autres grains se lèvent en épis; et qu'il nourrit ainsi toutes semences par ses vapeurs, pour les faire venir en fleur, et de fleur en fruit, cuisant le tout jusqu'à ce qu'il l'ait amené à maturité?

Quelle noblesse et vertu aussi est-ce de faire bourgeonner les vignes, jeter leurs feuilles et puis leurs fleurs, et en la fin leur faire apporter un fruit si excellent? Or Dieu, pour se réserver la louange entière de toutes ces choses, a voulu avant de créer le soleil, qu'il y eût clarté au monde, et que la terre fut garnie et parée de tous genres d'herbes et de fruits (Gn 1, 3-11).

Aussi l'homme fidèle ne fera point le soleil cause principale ou nécessaire des choses qui ont été avant que le soleil même fut crée et ni produit: mais il le tiendra pour instrument, duquel Dieu se sert parce qu'il lui plaît, non pas qu'il ne peut sans tel moyen accomplir son œuvre par soi-même. (...)

jeudi 29 novembre 2007

Quelle responsabilité chrétienne dans et face à la crise écologique ?

Conférence donnée par Stéphane Lavignotte le 28 novembre 2007 à Vincenes (94) dans le cadre des conférences oecuméniques, "La création en questions" sur son bloc personnel.

page 2 de 2 -