MÉDITATION en forme de prière sur le livre de Jonas

Nous nous plaçons, ce soir, sous ton regard, Seigneur.
Donne-nous d’entendre Ta parole sur nous,
Même si cette Parole dérange et nous dérange
Surtout, si cette Parole dérange et nous dérange.
Car nous reconnaissons, Seigneur Ta souveraineté sur nos vies.


Tu as sauvé Ninive. Oui, grâce à Toi, Ninive a été sauvée.
Mais que n’avons-nous mis d’obstacles à la proclamation de Ta Parole.
Certes, Tu as confié une Parole difficile à Jonas.
Non pas une parole de salut, mais une parole de condamnation.

« Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et prophétise contre elle ;
car l’iniquité de ses habitants est montée jusqu’à Moi »

Et Jonas de se révolter. Et nous-mêmes de nous révolter :
« Non Seigneur, Je n’annoncerai pas ce jugement et cette condamnation ».
Et de fait, «Jonas se leva pour s’enfuir loin de la face de l’Eternel »


Jonas, comme nous, juge la Parole de Dieu. Jonas, comme nous, proteste :
« Non Seigneur, Tu ne peux pas faire cela »
« Non Seigneur, Tu ne peux pas nous laisser aux prises avec cette terrible menace:
« Encore 40 jours et Ninive sera détruite ».

Et Dieu persiste : plus Jonas résiste à la Parole de Dieu et plus Dieu insiste.

Ne nous y trompons pas : quand Jonas est « englouti » par le grand poisson,Il n’est pas « englouti » comme on voudrait le croire aujourd’hui
Par une très gentille baleine envoyée miraculeusement par Dieu
-Non-, Jonas est aux prises avec un immense et terrible péril :
Il s’enfonce inexorablement dans la Mort et dans l’Abîme.


«les eaux m’environnaient jusqu’à m’ôter la vie.L’abîme me cernait de toutes parts»
«j’étais descendu jusqu’aux racines des montagnes ; les barres de la terre m’enfermaient pour toujours»

-Oui-, Jonas résiste à la parole de Dieu, et Il s’enfonce inexorablement dans la Mort et dans l’Abîme.

Pendant 3 jours. –Oui-, pendant 3 jours et pendant 3 nuits,
Jonas est resté « au séjour des morts ».

Et c’est alors que tout bascule :
« Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Eternel, et il m’a exaucé.
Du sein du séjour des morts, je T’ai invoqué, et Tu as entendu ma voix.
Tu m’avais jeté dans l’abîme au fond de la mer, et les courants m’enveloppaient.
Toutes tes vagues et tous tes flots passaient sur moi »


Jonas s’adresse à Dieu, il confesse sa Foi et alors, mais alors seulement,
« l’Eternel parla au poisson et le poisson rejeta Jonas ».

Du fond de l’abîme, Jonas implore son Dieu.
Du fond de l’abîme, du fond du séjour des morts, Dieu entend
l’appel et la prière que Jonas lui adresse. Dieu « entend ».

-Oui-, même quand tout est perdu,
Quand tout est absolument perdu, irrémédiablement perdu,
Sachons-le bien ; Dieu est là. Dieu est à l’écoute de notre prière
Et Il nous sauve comme Il a sauvé Jonas de l’abîme.

« Tu m’as fait remonter vivant de la tombe, Ô Eternel mon Dieu »
Jonas s’est tourné vers son Dieu, Jonas s’est converti :
« Quand mon âme défaillait en moi, je me suis souvenu de l’Eternel », nous dit-il
« Ceux qui s’attachent à de vaines idoles, ceux-là abandonnent celui qui leur fait grâce ».
« Le salut vient de l’Eternel »

« Oui, Je reconnais que Tu es bien Celui qui nous fait grâce » proclame Jonas
« le Salut vient bien de l’Eternel »
N’y a-t-il pas là plus belle confession de Foi ?

Mais cette conversion de Jonas n’est pas seulement nécessaire pour sauver Jonas,
Elle est aussi nécessaire pour prêcher Ninive.
« Encore 40 jours, et Ninive sera détruite »


Dans notre pauvreté et notre faiblesse Seigneur,
Sauve-nous et donne-nous d’annoncer « Ta » Parole.
Nous savons désormais que « Ta » Parole aussi provocante soit-elle,
N’est pas là pour nous anéantir. Elle est d’abord là pour nous « convertir ».

Car Jonas, c’est nous, et c’est aussi l’Eglise.
Jonas, comme nous, se doit d’annoncer Ta parole
Jonas se doit d’annoncer la condamnation que Ninive encourt.
Ayons, nous aussi, le courage d’annoncer Ta Parole :
Si Jonas n’avait pas annoncé ce jugement, Ninive, Ninive la Grande,
Ninive la Païenne ne se serait pas repentie de son iniquité.

Car dans Sa clémence, Dieu nous appelle à changer, à nous convertir à Lui.
Les 40 jours, c’est le temps qui nous est donné par Dieu pour le découvrir vraiment,
Pour permettre à Ninive de changer, pour permettre à Ninive de se repentir.


Et devant la conversion de Ninive, Dieu lui-même « se repentit » nous dit le livre de Jonas.
N’y a-t-il pas là plus belle leçon de l’incroyable proximité et de l’infinie miséricorde de Dieu ?
envers tous les Jonas que nous sommes, mais aussi envers toutes les grandes Ninive de quelque siècle que ce soit.
Dieu nous donne, Dieu nous accorde la grâce de nous convertir,
Même aux tréfonds de l’abîme, -Oui- Seigneur Ta patience et Ta miséricorde sont infinies.

Guéris Toi-même notre incompréhension Seigneur, et dans notre infinie détresse,
convertis-nous, comme Tu as converti Jonas, Et alors, Ninive, Ninive la Grande elle aussi pourra être sauvée, car nous lui aurons annoncé Ta parole.

Et mystérieusement Ninive, Ninive la païenne aura reçu Ta parole ou plutôt son jugement et sa condamnation.
Et Ninive aura cru en sa propre condamnation, et Ninive aura été sauvée.


Ces 40 jours, c’est le temps d’un Dieu « qui fait grâce », c’est le temps de Dieu pour nous sauver.
C’est une Parole de Salut au cœur même de notre abîme et de notre péché.
Au cœur de l’abîme et du péché du Monde.
« Une génération méchante et adultère demande un miracle » nous dit Jésus,
« il ne lui sera donné d’autre miracle que celui du prophète Jonas »


« Car de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. Les hommes de Ninive se lèveront au jour du jugement avec cette génération et la condamneront parce qu’ils ont changé d’attitude à la prédication de Jonas.
Or, il y a ici plus que Jonas ». (Mt 12, 39-41)

Ô Seigneur Toi seul est notre Salut. En Jésus-Christ, Tu nous sauves de l’abîme et de la mort.

Aussi Seigneur, veuille Toi-même prononcer notre condamnation et veuille ainsi Toi-même nous convertir.

Ô Seigneur reste à jamais le Seigneur et le Sauveur de nos vies.


Amen.

Cette méditation en forme de Prière ( appel à la conversion)

sera dite à la Célébration œcuménique de la création

du 21 Novembre 2009 à la Chapelle des Buis près de Besançon.

(Pax Christi, les frères franciscains, l'ERF et Chrétiens ensemble)