Cette rencontre est une belle initiative car elle nous aidera à clarifier notre propre discours sur le respect de l'environnement. Les protestants que nous sommes ont besoin je crois de ré-entendre de la part d'autre traditions religieuses que chaque être humain doit se percevoir comme un tout (corps et âme) en interraction constante avec son environnement. Cette perception globale, holistique, de l'individu, pourtant bien présente dans nos racines juives a été malmenée et mérite d'être redécouverte aujourd'hui.

Le saveur que le protestantisme apporte dans cette réflexion est la conviction que Dieu est plus grand que sa Création, et surtout que cette Création ne se résume pas dans la nature. Nous pouvons nous émerveiller devant la nature car elle porte en elle la trace du Créateur, mais cette nature n'est pas Dieu. Elle est le lieu qui montre à l'homme à la fois sa grandeur et son humilité.

"Veille sur ton âme de peur que, levant les yeux vers le Ciel et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l'armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre une culte" Dt 4,19.

Pour ceux qui n'y seront pas je mettrai sur ce blog un petit compte rendu de ce rassemblement (même si je n'y reste que deux jours) et les notes de ma contribution.

Robin Sautter