Le théologien André Gounelle dans le dernier numéro (n°251) de l'excellent Evangile et Liberté s'interroge sur une confession de foi bien connue et souvent utilisée dans l'église réformée. Extrait: Un dimanche matin au culte l'oficiante (une conseillère presbytérale) a lu une confession de foi qui commence ainsi: "Je crois que Dieu a crée le monde pour l'homme." cette phrase m'a fait sursauter. Elle témoigne d'un égocentrisme humain bien naïf. N'est-il pas démesuré et un peu ridicule d'affirmer que les galaxies et les étoiles ont été créées pour l'homme? Il paraît insensé de penser que l'immensité de l'Univers a pour finalité le minuscule être humain. Il y a beaucoup plus grave. D'une naïveté somme toute innoffensive, on glisse vite à des comportements beaucoup moins innocents Pour finir sur cette nouvelle confession personnelle de l'auteur pour moi croire en la création signifie reconnaître la dignité du monde en lui-même, et pas seulement son utilité pour nous.

Merci Evangile et Liberté! Rendez-vous sur le site de Evangile et Liberté pour découvrir le texte en intégralité si vous êtes abonné ou en libre accès le texte du professeur Raphaël Picon Une éthique de la Création?