Flyer1 ABF Terre et partage

Pouvons-nous sauver la maison commune ? La crise écologique est devenue une crise de sens : interrogations sur le devenir de notre humanité, sur nos comportements, nos chimères, nos dérives dans une spirale techniciste, économique et financière mal ou non maîtrisée. Pour le chrétien, il n’est pas de crise ni de questions qui ne puissent être mises en lumière par les Écritures ; non pas pour y trouver des réponses toutes faites, mais pour passer au crible de la Parole les interrogations, les peurs, les cris, les souffrances de cette création défigurée par l’homme, pour y trouver un message d’espérance et un sens à l’action.

Ce colloque réunira des biblistes, théologiens et acteurs de diverses confessions chrétiennes et horizons qui débattront d’une part, sur ce que peuvent nous enseigner les Écritures (« à Bible ouverte »), et d’autre part, sur les engagements sur le terrain et les questionnements en matière de justice et de développement.

PROGRAMME

17 novembre 2018 08:45

Café et accueil 09:15

Ouverture du colloque 09:45

Terre en péril : interpellations bibliques et théologiques 09:45

Katie Badie : Que nous disent les Écritures ? 10:15

Otto Schaefer: Le Royaume de Dieu comprend la délivrance des créatures; perspectives eschatologiques 10:45

Fabien Revol : Terre inachevée ? La création continuée 11:15

Pause 11:45

Michel-Maxime Egger : L’être humain, trait d’union entre la terre et le ciel 12:45

Pause pour le déjeuner 14:15

Terre en partage : écologie, justice et développement 14:15

Elena Lasida : L’écologie intégrale : vers une économie du bien commun 14:45

Claude Henry : La création au péril du développement ? 15:15

Table ronde : La création en partage : développement, justice et écologie 16:15

Pause 16:45

Échange d’expériences de terrain 17:45

Conclusion et envoi

Les INTERVENANTS

KATIE BADIE

Katie Badie, pasteur, directrice éditoriale, Société biblique française (Bibli’O) depuis 2017. Animatrice biblique dans une grande paroisse anglicane dans la City de Londres, a fait le choix de faire ses études de théologie en France. Elle devient pasteur dans une église évangélique francophone à Paris. De 2013 à 2017 elle est responsable du Service biblique de la Fédération protestante de France ; membre du Groupe écologie et justice climatique, elle a développé une réflexion biblique sur les questions d’écologie. Elle a écrit : « La Bible et l’écologie » dans Michel Bertrand (éd), Les protestants 500 ans après la Réforme : Fidélité et liberté, ouvrage collectif initié par la Fédération protestante de France (Éditions Olivétan, 2017). Elle a rejoint la Société biblique française en 2017.

JEAN-PHILIPPE BARDE

Jean-Philippe Barde a été responsable des études économiques à la Direction de l’environnement de l’OCDE. Il a également enseigné dans diverses universités françaises et à l’étranger et à SciencesPo Paris. Il est membre du « Réseau Bible et création » de l’Église protestante unie de France, du Groupe « Écologie et Justice climatique» de la Fédération protestante de France et du conseil d’administration de l’Alliance Biblique Française. Il est auteur et coauteur de nombreux ouvrages et articles portant sur l’économie et les politiques de l’environnement, l’éthique et réflexions bibliques et théologiques sur la création. Il a récemment dirigé l’ouvrage collectif : Crise écologique et sauvegarde de la création, une approche protestante (éd. Première Partie, 2017).

GERARD BILLON

Élève titulaire de l’École biblique de Jérusalem, il est directeur du Certificat d’Études bibliques au Theologicum à l’Institut catholique de Paris. Il dirige le Service biblique catholique « Evangile et Vie » et la revue Cahiers Evangile. Gérard Billon est l'auteur de nombreux articles. Il s'intéresse à la traduction de la Bible et a participé à la TOB, traduction oecuménique de la Bible à laquelle ont participé plus de 150 chercheurs, catholiques, protestants et orthodoxes. Il a cosigné un ouvrage dans lequel est racontée cette « Aventure de la TOB ». Gérard Billon est président du Conseil d’administration de l’Alliance Biblique Française.

MICHEL-MAXIME EGGER

Sociologue et écothéologien d’enracinement orthodoxe, Michel Maxime Egger est auteur de plusieurs essais sur les dimensions intérieures de l’écologie, dont Ecospiritualité – Réenchanter notre relation à la nature (Jouvence, 2018) et La Terre comme soi-même (Labor et Fides, 2012). Il est responsable du laboratoire de la « transition intérieure » à l’ONG suisse Pain pour le prochain. Il est co-directeur de la collection « Fondations écologiques » aux éditions Labor & Fides et anime le réseau www.trilogies.org

JOËLLE FERRY

Religieuse Xavière, congrégation de spiritualité ignatienne, au sein de laquelle elle a exercé diverses responsabilités, (formation, supérieure générale). Bibliste a été pendant une trentaine d’années professeur d’Ancien Testament au theologicum de l’Institut catholique de Paris, spécialisée dans le corpus des prophètes (thèse de doctorat sur Jérémie). Joëlle Ferry est membre du Conseil d’administration de l’Alliance Biblique Française. Actuellement dans la communauté Xavière de Vanves, anime des retraites spirituelles et des formations bibliques.

CLAUDE HENRY

Professeur de développement durable à SciencesPo Paris et à l’université Columbia à New York, Président du Conseil scientifique de l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI). A été pendant plus de trois décennies professeur et directeur du laboratoire d’économétrie à l’Ecole polytechnique de Paris. Membre du Conseil d’analyse économique du Premier ministre Lionel Jospin (1997-2002), membre de l’Academia Europea, fellow de l’Econometric society, Médaille d’argent du CNRS.

PAUL JEANSON

Paul Jeanson, de formation technique et commerciale, a géré le Parc et le Domaine du Marquenterre de 1986 à 2002, acquérant ainsi une expérience en écotourisme. Tout en continuant une activité d'entrepreneur, il a dirigé l'Association A Rocha France, et notamment la gestion de la reprise du Domaine des Courmettes. Il en est le président ces trois dernières années.

MARTIN KOPP

Martin Kopp est docteur en théologie protestante de l’Université de Strasbourg. Sa thèse d’écothéologie, défendue en 2018, interroge la théologie sur son croire au croître à partir de la pensée de la décroissance selon l’économiste Serge Latouche. Il préside la commission écologie – justice climatique de la Fédération protestante de France. Il fut chargé de plaidoyer pour la justice climatique auprès de la Fédération Luthérienne Mondiale, et a participé aux conférences climat de l’ONU COP19, COP20 et COP21.

LAURA MOROSINI

Laura Morosini, juriste de l’environnement, ancienne initiatrice du Plan climat de Paris, consultante en développement durable pour l'AFD, l'ADEME etc. A partir de 2012 elle se consacre à une approche chrétienne de l'écologie. En 2012 elle a co-fondé l'association Chrétiens unis pour la terre, pour allier vie de foi et engagement écologique. Depuis 2015, elle accompagne la conversion écologique des structures chrétiennes. Elle a coordonné l'ouvrage "S'engager pour le climat" et Co organisé les Assises chrétiennes de l'écologie et a participé à la conception du label Église verte (site conversionecologique.fr).

ELENA LASIDA

Professeur d’économie à l’Institut Catholique de Paris (ICP), directeur du Master « Economie solidaire et logique de marché », membre du Conseil scientifique de la Chaire Bien Commun de l’ICP, chargée de mission « Ecologie et société » à la Conférence des Évêques de France, Copilote du label « Eglise verte ». Auteur de nombreux articles sur l’écologie intégrale et notamment du Document Episcopat « Lautdato Si’ - En marche vers la conversion écologique » (N°7, 2016).

FABIEN REVOL

Docteur en théologie et en philosophie, il a également une maitrise de biologie. Il est enseignant-chercheur à l’Université Catholique de Lyon. Dans le cadre du Centre Interdisciplinaire d’Éthique, il est titulaire de la Chaire Jean Bastaire : « pour une vision chrétienne de l’écologie intégrale », et coordinateur adjoint de la Chaire Science et Religion. Il enseigne la bioéthique et l’éthique de l’écologie en faculté des sciences et en faculté de théologie, le dialogue entre science et religion en facultés de philosophie et de théologie. Il enseigne la philosophie des sciences, l'épistémologie et la philosophie de la nature dans le cadre du DU de philosophie de l'ostéopathie du CIE. Il est également l’auteur de Le temps de la création (Cerf, 2015), Avec les créatures (Cerf, 2015), La nouveauté dans l’histoire de la nature (Vrin 2015). Le concept de création continuée dans l’histoire de la pensée occidentale (Vrin 2017).

ROBIN SAUTTER

Après avoir été huit ans pasteur dans le Pas-de-Calais, puis deux ans dans une paroisse allemande (en Rhénanie du Nord), Robin Sautter est actuellement pasteur de l’Église protestante unie à Romans-sur-Isère. Il est co-fondateur du réseau Bible et Création et membre du comité de pilotage d’Église verte.

OTTO SCHAEFER

Otto Schaefer est botaniste et éthicien de l’environnement. Ministre de l’Église protestante unie de France, il a travaillé jusqu’à fin 2017 dans l’équipe de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS). Depuis son petit livre « Et demain la terre » (1990), il contribue régulièrement à la réflexion théologique francophone sur la création et l’écologie. Il est membre de la Commission fédérale suisse d’éthique de la biotechnologie dans le domaine non humain CENH/EKAH.

JACQUES VARET

Jacques Varet. Ex. directeur de l’Institut Français de l’Environnement, du Service Géologique National (BRGM), ex. Président du Conseil Scientifique du Parc National des Cévennes. Actuellement consultant (Géo2D, ressources géologiques pour le développement durable, www.geo2d.com), professeur de géothermie à l’Université Technologique DeKUT (Kenya). Coordonnateur des ouvrages « Les changements climatiques » (FPF-Olivetan) ; « Calvin, naissance d’une pensée » (Presses Universitaires de Rennes, Presses Universitaires François Rabelais) et auteur de nombreuses publications, principalement en géosciences.

GILLES VERMOT DESROCHES

Après une première expérience comme dirigeant d’ONG puis au sein d’un cabinet ministériel, Gilles Vermot Desroches rejoint Schneider Electric en 1998 pour créer et développer la Fondation Schneider Electric, sous l’égide de la Fondation de France. Trois ans plus tard, il prend la responsabilité de la Direction Développement Durable globale du Groupe. Cette nouvelle Direction comprend, en plus de la Fondation, l’impulsion et le déploiement des politiques de responsabilité environnementale, éthique et sociétale de Schneider Electric, ainsi que la sensibilisation de toutes ses parties prenantes aux enjeux du Développement Durable. Gilles Vermot Desroches est Président de 100 Chances 100 Emplois, Vice-Président du Forum Français des amis du Pacte Mondial, membre du Conseil National du Développement Durable et du CNTE (Conseil National pour la Transition Énergétique), membre de l’EpE (Entreprises pour l‘environnement), et de l'ORSE (Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises).

Les détails, programme et inscriptions sont sur le site de l'ABF :

http://bible-et-environnement.fr/