Ne nous y trompons pas : quand Jonas est « englouti » par le grand poisson, il n’est pas « englouti » comme on voudrait le croire aujourd’hui, par une très gentille baleine envoyée miraculeusement par Dieu.

-Non-, Jonas est aux prises avec un immense et terrible péril : il s’enfonce inexorablement dans la Mort et dans l’Abîme.